Grande salle
13 Boulevard de Strasbourg 75010 Paris
  • Musique

Sirbalalaïka

Russian, Klezmer & Gipsy music
Sirba Octet & Alexeï Birioukov
  • [AuxArmesMusiciens]
  • [Ensemble]
  • [Musique russe]

Dates

vendredi 27 novembre Grande salle
samedi 28 novembre Grande salle
dimanche 29 novembre Grande salle

Sirbalalaïka, nouveau programme du Sirba Octet avec balalaïka, instrument magique de Russie.

Dans Sirbalalaïka, l’ensemble choisit de rassembler les standards de la musique russe, tzigane et klezmer, et invite le balalaïkiste Alexeï Birioukov pour quelques titres indissociables de la culture populaire. Le programme recouvre la rythmique étourdissante de ces musiques imaginées pour danser, ces tempos lents ou endiablés épousant aussi bien les sentiments mélancoliques ou joyeux de cet immense Est Européen. Des pépites musicales y sont revisitées comme les célèbres titres Otchi Tchornye, Kalinka ou Valenki… Autant d’histoires de vie et d’émotions qui se synthétisent autour de la pièce yiddish centrale, Gayen zay in shvartze Reien, un chant du ghetto de Varsovie, à la fois illuminant et bouleversant.

Programme

Suite de Moldavie
Cocher, ralentis tes chevaux
Tire l’aiguille, arrangements Yann
Ollivo
Fargess Mich Nicht
Valenki
Ya Vstretil Vas
Moskovkaia Polka
Tata Vine Pastele
Les deux guitares, arrangements Yann Ollivo
Geyen Zey In Shvartse Reyn
Hora Moldoveneasca
Azol Tantzmen/Arga
Hora Flacailor
Broitele / A Viable Tsien
Coragheasca
Kalinka
Katioucha / Otchi Tchornia

Bis

Le Temps du Muguet, arrangements Yann Ollivo et Cyrille Lehn
Hora de Bessarabie
Moskovkaia Polka

Distribution

Alexeï Birioukov Balalaïka, artiste invité

Le Sirba Octet
Richard Schmoucler – Violon 1
Laurent Manaud-Pallas – Violon 2
Grégoire Vecchioni – Alto
Claude Giron – Violoncelle
Bernard Cazauran – Contrebasse
Philippe Berrod – Clarinette
Iurie Morar – Cymbalum
Christophe Henry – Piano

Cyrille Lehn Arrangements

Production

Sirba Octet

Avec le soutien de

Partenariat

Galerie photo

Biographie

Sirba Octet

En 2003, le violoniste Richard SCHMOUCLER prend le pari de créer un ensemble à mi-chemin entre l’académisme classique et la musique traditionnelle de l’Europe de l’Est. Il forme alors le Sirba Octet avec ses amis membres de l’Orchestre de Paris, de l’Orchestre national de France, de l’Orchestre de l’Opéra de Paris, d’un pianiste et d’un cymbaliste issu des plus grandes écoles de musique en Moldavie. À l’origine, son fondateur n’a pas la volonté de transmettre mais plutôt de proposer des programmes musicaux en lien avec ses souvenirs d’enfance et des réunions de famille rythmées par les musiques klezmer et tziganes.
Ce patrimoine oral et immatériel des musiques populaires d’Europe de l’Est que lui ont transmis ses parents et grands-parents sera le vivier d’inspiration de Richard Schmoucler tout au long de sa conception musicale pour le Sirba Octet. Cet ensemble singulier, à mi-chemin entre l’académisme classique et la musique klezmer, fait revivre la tradition musicale de l’Europe de l’est en la réarrangeant selon les règles de la musique savante.
Le Sirba Octet a réalisé cinq albums depuis sa création : A Yiddishe Mame, deux albums avec la chanteuse Isabelle Georges : Yiddish Rhapsody et Du Shtetl à New York, édités chez Naïve Classique. Les albums Tantz ! et Sirba Orchestra ! sont parus chez le prestigieux label Deutsche Grammophon.
L’ensemble se produit en France et à l’étranger (Japon, Chine, Russie, Allemagne, Autriche, Belgique, Suisse, Suède…), dans des festivals (Folle Journée de Nantes, Flâneries Musicales de Reims, La Roque d’Anthéron…) et dans des salles prestigieuses telles que la Philharmonie de Paris, le Théâtre des Champs-Élysées, la Cigale, le Théâtre de la Ville, le Quartz à Brest, l’Opéra de Vichy, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Musikverein de Vienne, le Shanghai Concert Hall…
Le Sirba Octet développe sur scène une énergie exceptionnelle qui tient avant tout à ces musiciens hors normes inspirés par l’âme de cette musique. L’atmosphère jubilatoire des concerts électrise le public grâce à la virtuosité et la sensibilité qu’exaltent les artistes. La singularité du projet porté par le Sirba Octet le déplace dans un univers original musical qui appartient à un genre inédit, celui du « ClassicWorld ».