Grande salle
13 Boulevard de Strasbourg 75010 Paris
  • Musique

Prix Fondation d’entreprise SAFRAN pour la Musique

Edition 2021 - Concours de Hautbois
Aux Armes Contemporains !
  • [Concours]

Entrée libre sur réservation

La Fondation d’entreprise Safran pour la Musique a pour vocation d’accompagner les jeunes talents les plus précoces de la musique classique dans leur formation ou leur essor professionnel. Elle consacre l’essentiel de ses soutiens à l’aide directe aux jeunes talents, cette aide pouvant prendre les formes les plus diverses (bourse, projet discographique etc). Elle soutient également des lieux de diffusion (salles, saisons musicales…) où sont appelés à se produire les jeunes musiciens qu’elle accompagne. Depuis 13 ans, la Fondation distingue, lors d’un concours public revêtant la forme d’un concert, un jeune instrumentiste au talent prometteur. Le concours met chaque année en valeur un instrument différent. Ces dernières années ont été mis à l’honneur le clavecin (2017), la clarinette (2018), l’alto (2019) et enfin le piano (2020). La Fondation poursuit son partenariat avec La Scala Paris pour la deuxième année et ouvre un nouveau chapitre de l’histoire de ce Prix en organisant pour la première fois un concours de Hautbois. L’édition 2021 bénéficie de l’expérience d’Alexandre Gattet, Président du jury, accompagné d’Hélène Devilleneuve, Philippe Giorgi, Michel Le Naour et Jean-Baptiste Urbain. Les cinq jeunes candidats ont été présélectionnés au sein des Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris et de Lyon et entrent tous en Master. Nous vous souhaitons une très agréable soirée !
Jean-Luc Bérard
Président de la Fondation SAFRAN pour la musique

Programme

Programme imposé

Eugène Bozza – « Fantaisie Pastorale » (1939)

Programme libre

Hamadi Ferjani
Francis Poulenc
– Sonate pour hautbois FP185 – I. Elégie. Paisiblement & II. Scherzo.

Alexis Peyraud
Daniel Schnyder
– Sonate pour hautbois et piano

Pietro Savonitto
Luciano Berio – Sequenza VII pour hautbois

Olivier Thomas
Robert Schumann
– Adagio et Allegro en la bémol majeur Op.70

Seong Young Yun
Gilles Silvestrini
– Six études pour hautbois – I.Hôtel des Roches Noires à Trouville

Privilège Mélomane

J’en profite

Distribution

Hamadi Ferjani – Hautbois
Alexis Peyraud – Hautbois
Pietro Savonitto – Hautbois
Olivier Thomas – Hautbois
Seong Young Yun – Hautbois

Galerie photo

Partenariat

Biographies

Hamadi Ferjani

Né en 1997,  Hamadi Ferjani a étudié le hautbois avec César Ognibene au Conservatoire régional de Lyon puis, avec Jérôme Guichard et Jean-Louis Capezzalli au CNSMD de Lyon. Passionné par l’orchestre, Hamadi Ferjani est invité à se produire avec de nombreux orchestres tels que l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National de Montpellier, l’Opéra de Bordeaux, l’Opéra de Toulon, l’Orchestre Besançon Victor-Hugo…Il est aussi membre du « Duo Jasmin » fraîchement créé ainsi que du quintette à vent « Altaïr ». Parallèlement à sa pratique instrumentale, Hamadi Ferjani s’intéresse beaucoup à la composition contemporaine ainsi qu’à la direction d’orchestre. Enfin, Hamadi vient de remporter le concours de premier hautbois solo à l’orchestre des pays de Savoie où il prendra ses fonctions à partir du mois de novembre.

Alexis Peyraud

Né en 1998, Alexis commence ses études musicales par le hautbois à l’âge de 7 ans avec Céline Morandeau, à l’école de musique de Villiers-sur-Marne. Quatre ans plus tard, il entre au CRR de Saint-Maur-des-Fossés, où il étudie également quatre ans, avant de rejoindre, en 2013, le CRR de Paris. En 2018, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jacques Tys, David Walter et Frédéric Tardy, où il poursuit actuellement sa scolarité. En 2019, il intègre le cycle supérieur d’écriture, où il étudie l’harmonie avec le pianiste Yves Henry et l’arrangement avec Cyrille Lehn. Passionné par l’orchestre, il a eu l’occasion de se produire avec l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine sous la direction de Jean-François Heisser, l’Orchestre de Chambre Nouvelle Europe, ainsi que de participer à des festivals, sous la direction de chefs tels que Victor Jacob, Philippe Bernold, Joe Hisaishi ou Nicolas Krauze. Musicien éclectique, Alexis est intéressé depuis son plus jeune âge par la pratique de l’improvisation et de la composition. Désireux d’élargir son champ de possibilités et de jouer avec davantage de musiciens, il joue également du piano et de la basse électrique et a été claviériste du groupe de rock State, et bassiste du groupe de jazz-fusion/funk Chicoco. Avec ce dernier, il enregistre un album et se produit dans des salles parisiennes comme les Disquaires et l’Etage. Afin de perfectionner sa pratique du jazz au hautbois et au cor anglais, Alexis a étudié au département jazz du CRR de Cergy-Pontoise avec le hautboïste de jazz Jean-Luc Fillon. Désireux de faire connaître le potentiel de ces instruments dans cette esthétique, il s’est produit en soliste avec un groupe de jazz au Sunset-Sunside, en 2018.  Il fait actuellement partie des 32 candidats hautboïstes sélectionnés pour le Concours international de Genève 2021.

Pietro Savonitto

 Né en 1996, il a commencé ses études musicales très jeune. En 2014 il a obtenu le diplôme avec mention au Conservatoire “J. Tomadini” de Udine ; ensuite il a suivi le cours de Thomas Indermühle à la “Scuola di Musica di Fiesole” (2014-2017) et, en 2015 il a gagné le concours d’entrée à la “Accademia del Teatro Alla Scala” de Milan. De 2017 à 2020 il a étudié avec Fabien Thouand au Conservatorio della Svizzera Italiana de Lugano, où il a terminé ses études avec mention. Actuellement il est étudiant en Master au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon dans la classe de Jean-Louis Capezzali et Jérôme Guichard.  Dès son plus jeune âge, il s’est classé dans plusieurs concours internationaux, tant comme soliste que comme membre de groupes de musique de chambre ; en 2015 il s’est classé troisième au Premio Abbado (Concours soutenu par le ministère italien de culture). En plus, il a eu la possibilité de jouer en tant que soliste le Concerto pour hautbois et orchestre K. 314 de Mozart avec l’Orchestre du Conservatoire de Vérone (2019), et le Concerto pour hautbois et orchestre de R. Strauss avec l’Orchestre national des pays de la Loire (2021). Il a collaboré avec plusieurs orchestres comme l’Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino, la Filarmonica del Teatro Regio di Torino et l’Orchestra della Svizzera Italiana de Lugano. Avec l’expérience à l’Accademia del Teatro alla Scala il a eu l’occasion de travailler avec célèbres chefs d’orchestre, notamment Zubin Mehta, Cristoph Eschenbach, Manfred Honeck, David Coleman, Fabio Luisi, Donato Renzetti, Marc Albrecht, Giovanni Antonini, Marco Angius, David Robertson, Pietro Mianiti, Michele Mariotti, Adam Fischer.

Olivier Thomas

Né en Angleterre en 1995, Olivier débute le hautbois en banlieue grenobloise avec Eric Germain à l’AMZOV de Saint-Ismier. Après un baccalauréat scientifique et plusieurs participations à l’orchestre des jeunes de l’Orchestre National de Lyon, il poursuit ses études instrumentales au Conservatoire Régional de Lyon auprès de Frédéric Tardy puis de Jérôme Guichard. Il obtient en 2016 son DEM mention très bien. En 2017 Olivier obtient le troisième prix au concours national de l’Association Française du Hautbois. En 2018 il participe à l’Orchestre des Jeunes de Méditerranée en tant que hautbois solo et intègre le CNSMD de Lyon dans la classe de Jérôme Guichard et Jean-Louis Capezzali. Il obtient en Juin 2021 sa licence mention très bien. Olivier a eu l’occasion de se produire avec l’Orchestre National de Lyon ainsi que l’opéra de Bordeaux sous la direction de chefs tels que Kasushi Ono, Mikko Frank, Eliahu Inbal et Paul Daniel. A partir de septembre 2021 il poursuivra ses études avec un master orchestre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en partenariat avec le Sinfonietta de Lausanne.

Seong Young Yun

Né à Séoul en Corée du Sud en 1996. Il commence ses études de hautbois à l’âge de neuf ans et étudie à l’École des arts de Yewon, Séoul Arts High School, dans la classe de Jiwon-Yoon. Il entre en Licence à l’Université nationale de Séoul avec Miyoung-Chon, puis il est admis à l’unanimité au CNSMDP dans la classe de Jacques Tys et Frédéric Tardy en 2017. Il obtient sa licence en juin 2020. Par ailleurs, Seong Young obtient également une licence de musique de chambre (mention très bien) en 2019 avec son quintette à vents, l’Ensemble RAFIKI, avec lequel il continue de jouer très régulièrement. Seong Young a participé à plusieurs master-classes avec Ricardo Rodrigues, Diethelm Jonas, Gunther Passin, Albrecht Mayer, Dominik Wollenweber et Maurice Bourgue. Seong Young obtient le 2ème prix au concours international de Prague en 2019, après avoir reçu dès 2010 le 1er prix au Concours international de Osaka puis le 1er prix au Concours de Busan en 2013, le 3ème prix au Concours international de Dong-A Musique en 2013, et avoir été  demi-finaliste en 2016 au Concours de Muri en Suisse. Il se produit comme soliste avec The Satu-Mare State Philharmonic Orchestra ainsi qu’avec les orchestres philharmoniques de Séoul et Prague. Il s’est déjà produit en récital en solo ou en musique de chambre à la Kammermusiksaal du Berliner Philharmoniker (2010 et 2013), au Séoul Arts Center Concert Hall (2016) et au Kumho Arts Hall (2013). Actuellement, il étudie au CNSMDP en Master avec Jacques Tys et Frédéric Tardy et il est 2ème hautboïste à l’Orchestre ensemble Séoul (OES).

Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP)

La Fondation d’entreprise Safran pour la musique a passé un partenariat pédagogique avec le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) afin d’enregistrer ce concours pour la deuxième année consécutive. Des élèves de la Formation supérieure aux métiers du son filmeront et enregistreront les prestations des candidats, encadrés par deux professeurs pour la réalisation, prise de vue et la direction artistique, prise de son. Cet enregistrement concourt à la vocation de la Fondation de soutenir à l’insertion professionnelle de jeunes talents musicaux :

  • pour les candidats par la possibilité de disposer d’une bande vidéo sonore de leur prestation à des fins de promotion personnelle et non commerciale,
  • et pour les élèves ingénieurs du son, à titre de mise en situation professionnelle.

Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris a pour mission principale de dispenser un enseignement hautement spécialisé et une formation professionnelle de haut niveau dans les domaines de la musique, de la danse et des nouvelles technologies du son. La formation supérieure aux métiers du son forme des musiciens-ingénieurs du son, en leur transmettant des compétences à la fois musicales et techniques. L’une des spécificités de cette formation est la mise en pratique de l’enseignement que les élèves reçoivent, par des mises en situation professionnelles d’enregistrements audiovisuels.