La Scala
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
  • Danse
  • Performances

Prêt à baiser Sacre#1

d'Olivier Dubois
sur la musique du « Sacre du printemps » d’Igor Stravinsky
Les Minuits Shows
  • [Danse]
  • [Performance]

Un banc, un halo de lumière. Un homme est assis là qui attend, seul. Un autre homme s’approche, d’un pas décidé. Son regard dit qu’il est prêt à toutes les conquêtes, que rien ne pourra entraver son projet. Son corps tendu, quelques gestes nerveux, sont ses armes de séduction massive. Moment de trouble, extrême.

Sur quelques notes du « Sacre du Printemps », de Stravinsky, les corps se rapprochent, les gestes se précisent, les deux hommes s’embrassent… Une passion, presqu’au sens religieux : entre dévotion et souffrance. La reprise de ce duo créé le 24 mai 2012 au Musée d’art moderne de la Ville de Paris inaugure une série de rendez-vous nocturnes, les Minuits Shows, qui n’oublient rien du passé sulfureux de La Scala Paris.

Distribution

Olivier Dubois et Edouard Hue, interprétation
François Caffenne, arrangements musicaux

Production

COD – Compagnie Olivier Dubois

Coproduction

Le CENTQUATRE / Paris

Création le 24 mai 2012 au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

 

Olivier Dubois est artiste associé au CENTQUATRE-Paris ///

COD – Compagnie Olivier Dubois reçoit le soutien du Ministère de la Culture

Direction générale de la création artistique – délégation à la Danse

Dans les médias

Sur la musique du Sacre du printemps (1913), de Stravinsky, ce kiss énorme, vorace, intrusif, de plus de trente minutes, laisse sa proie (consentante) la bouche dévastée, son prédateur tout aussi ravagé et le spectateur la mâchoire béante.

Rosita Boisseau, 25 mars 2015, Le Monde

Galerie photo

Biographies

Olivier Dubois

Elu l’un des vingt-cinq meilleurs danseurs au monde en 2011 par le magazine « Dance Europe », Olivier Dubois jouit d’une expérience unique, entre création, interprétation et pédagogie.

Né en 1972, il est à de nombreuses reprises interprète pour des chorégraphes et metteurs en scène reconnus comme Karine Saporta, Angelin Preljocaj, le Cirque du Soleil, Dominique Boivin, Nasser Martin-Gousset, Jan Fabre ou encore Sasha Waltz…  Depuis 2006 et son solo Pour tout l’or du monde présenté au Sujet à vif lors du festival d’Avignon, ses créations s’enchaînent avec succès. En juillet 2008, il crée Faune(s) autour de la pièce de Nijinski, L’Après-midi d’un faune, au Festival d’Avignon et est lauréat la même année du 1er prix Jardin d’Europe à Vienne et le prix du syndicat de la critique. Les Ballets de Monte-Carlo lui commandent la pièce Spectre, en 2010. Toujours enclin à diversifier ses horizons, Olivier Dubois signe en janvier 2009 la chorégraphie de La Périchole, d’Offenbach pour les Opéras de Lille, Nantes et Limoges. En novembre 2009, il entame une trilogie, Etude critique pour un trompe l’oeil, avec la pièce Révolution. Vient ensuite le deuxième volet, le solo Rouge en 2011 puis un diptyque Tragédie, créé au Festival d’Avignon en 2012 et Auguri en 2016 au Kampnagel Hambourg. Il crée également Souls et Elégie en 2013, Les Mémoires d’un seigneur en 2015, 7 x Rien en 2017. Il mène aussi de nombreuses créations à destination des amateurs à l’instar de Mille et une danses regroupant plus de 300 personnes lors de la Nuit Blanche en 2017. En 2012, il débute une collection – dissection autour du Sacre du Printemps de Stravinsky.

Prêt à baiser Sacre#1 est le premier opus suivi en 2014 par Mon élue noire Sacre#2, solo interprété par Germaine Acogny. Deux nouveaux volets sont prévus en 2018 et 2019.

Depuis son départ du Ballet du Nord, Olivier Dubois est artiste associé au CENTQUATRE-Paris avec sa compagnie COD.

COD – Compagnie Olivier Dubois reçoit le soutien du ministère de la Culture – DGCA – Délégation à la danse

Edouard Hue

Edouard Hue se forme au Ballet Junior de Genève. Puis il travaille avec la Hofesh Shechter Company, Olivier Dubois, Damien Jalet, James Wilton, Jozsef Trefeli … Il crée ensuite la compagnie franco-suisse Beaver Dam dont il est le chorégraphe.

A télécharger