La Scala
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
  • Théâtre

Moi, Corinne Dadat

texte et conception Mohamed El Khatib
  • [Théâtre]

Dates

mardi 4 juin
mercredi 5 juin
jeudi 6 juin
vendredi 7 juin
samedi 8 juin

Corinne Dadat est une femme de ménage de 55 ans. Chaque jour, elle accomplit les mêmes gestes avec les mêmes outils, dans les mêmes environnements. Cette routine contraignante, Corinne la partage avec la danseuse Élodie Guezou qui n’a cessé depuis l’enfance de modeler son corps pour le plier aux codes de sa discipline. Qu’est-ce qui peut réunir une danseuse et une femme de ménage ? De cette question est né un ballet documentaire qui a frappé au cœur des milliers de spectateurs depuis sa création en 2014.

Distribution

texte et conception Mohamed El Khatib

avec Corinne Dadat, Mohamed El Khatib, Élodie Guezou

environnement visuel Fred Hocké
environnement sonore Raphaëlle Latini, Arnaud Léger
régie Zacharie Dutertre
production Martine Bellanza

Production

Zirlib

Coproduction

Théâtre d’Orléans – Scène Nationale, Tandem Douai-Arras – Scène nationale / Hippodrome de Douai, La Rose des Vents – Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau, Les Treize Arches – Scène conventionnée de Brive, CultureOCentre – Ateliers de développement culturel, Théâtre d’Amboise, Centre chorégraphique national d’Orléans, Emmetrop Bourges, Quai des Arts-Argentan dans le cadre des Relais Culturels Régionaux, avec la participation du DICRéAM et de Digital Airways

Zirlib est conventionné par le ministère de la Culture – Drac Centre – Val de Loire et porté par la Région Centre – Val de Loire, la compagnie bénéficie du soutien de la Ville d’Orléans, Mohamed El Khatib est artiste associé au Théâtre de la Ville-Paris, au Théâtre national de Bretagne et à la Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale de Beauvais

Galerie photo

Biographies

Mohamed El Khatib

Il n’a pas été l’assistant de Wajdi Mouawad. A intitulé son dernier texte Tous les tchétchènes sont pas des menteurs. A vécu à Mexico. Réalise des courts-métrages. Attend impatiemment d’être victime de discrimination positive. S’astreint à confronter le théâtre à d’autres médiums (cinéma, installations, journaux) et à observer le produit de ces frictions. Après des études de Lettres, un passage au CADAC (Centre d’art dramatique de Mexico) et une thèse de sociologie sur « la critique dans la presse française », il cofonde en 2008 le collectif Zirlib autour d’un postulat simple : l’esthétique n’est pas dépourvue de sens politique. Auteur-metteur en scène et réalisateur accompagné par L’L – lieu de recherche pour la jeune création à Bruxelles, est artiste associé au CDN d’Orléans.

Corinne Dadat

50 ans. Agent d’entretien, technicien de surface, nettoyeur polyvalent autrement dit femme de ménage. Après avoir cumulé des emplois partiels pleinement précaires dans le secteur marchand, elle s’est tournée vers les ménages presque par vocation. Elle s’est mariée avec un algérien en 1980 avec qui elle a eu trois enfants. Elle n’a jamais voulu être actrice. A accepté de participer au projet Moi, Corinne Dadat car il va lui « changer les idées » et que « le salaire perçu va lui éviter de travailler au noir pendant ses congés ».

Élodie Guezou

25 ans. Fille d’une employée de Pôle emploi. Mannequin. Puis chanteuse. Puis danseuse de formation classique. Et enfin contorsionniste. Elle met autant d’intensité à prendre soin de son corps qu’à le maltraiter. Elle a pleinement conscience que physiquement ses meilleures années sont derrière elle. Il ne lui reste plus qu’à ménager sa fin de carrière en acceptant des projets à forte valeur pécuniaire et engagement physique relatif ; avant de répondre aux petites annonces.