La Scala
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
  • Théâtre

Groenland

avec Géraldine Danon
une pièce de Pauline Sales, mise en scène Pierre Pradinas et Florence Vignon
  • [Création]
  • [Théâtre]

Partir sur un coup de tête avec sa petite fille pour rejoindre le Groenland en escarpins. Traverser la ville, la nuit, et frôler ses limites, affronter ses démons, pour vivre enfin LA grande aventure, celle que toute femme garde au fond d’elle-même comme un beau rêve inachevé…

Distribution

une pièce de Pauline Sales
mise en scène Pierre Pradinas et Florence Vignon
avec Géraldine Danon

scénographie Alexandre de Dardel
création musicale Benoît Delbecq
lumières Vincent Millet
costumes Christel Birot

Avec le soutien de

Biographies

Géraldine Danon

Géraldine Danon débute au cinéma en 1984 sous la caméra de Jean-Pierre Mocky dans À mort l’arbitre. Elle tourne ensuite une vingtaine de films, dirigée notamment par Pierre Granier-Deferre, Radovan Tadic, Laurent Heynemann, José Pinheiro, Jacques Bral et Claude Lelouch ; donnant entre autres la réplique à Jeanne Moreau, Michel Serrault avec qui elle a fait trois films, (À mort l’arbitre, Le Furet et La vieille qui marchait dans la mer) Gene Hackman, Alain Delon, Jacques Villeret et Michel Piccoli. Enfant de la balle, née à un jet de pierre des studios de Boulogne dont son grandpère Maurice Jacquin fut un des propriétaires, fille du producteur Raymond Danon et filleule d’Alain Delon, sa soif d’entreprendre et de découvrir de nouveaux horizons l’a aussi conduit à tenir pendant sept ans son restaurant à Montmartre, La Divette du Moulin et à diriger pendant plusieurs années le Ciné Théâtre 13 de Claude Lelouch. Elle met ensuite sa carrière de comédienne entre parenthèses pour suivre son époux Philippe Poupon de l’Arctique à l’Antarctique, sur leur voilier Fleur australe avec leurs enfants. Elle a tiré de cette expérience sept livres et réalise une quinzaine de documentaires sur l’expédition à bord de Fleur Australe diffusée sur les chaînes Voyage, France Ô, puis TF1. Ses films remportent des succès d’audience sur TF1 avec plus de quatre millions de téléspectateurs.

Pauline Sales

Pauline Sales est comédienne, metteuse en scène et autrice. Ses pièces de théâtre ont, entre autres, été mises en scène par Jean Bellorini, Jean-Claude Berutti, Marie-Pierre Bésanger, Richard Brunel, Philippe Delaigue, Lukas Hemleb, Laurent Laffargue, Marc Lainé, Arnaud Meunier, Kheireddine Lardjam. Plusieurs de ses pièces sont traduites et ont été représentées à l’étranger. De 2002 à 2007, elle est auteure associée à la Comédie de Valence. De 2009 à 2018, elle codirige avec Vincent Garanger le Préau – Centre dramatique national de Normandie à Vire où ils mènent un travail de création principalement axé sur la commande aux auteurs et aux metteurs en scène. Une trentaine de créations verra le jour en dix ans dont plus de la moitié issues de commandes d’écriture.
Depuis janvier 2019, elle fait partie, avec Vincent Garanger, de la compagnie À l’ENVI dont la première création Normalito est une commande du théâtre AM STRAM GRAM dirigé par Fabrice Melquiot. Elle en assure l’écriture et la mise en scène. Elle bénéficie d’une bourse du Conseil régional d’Île-de-France dans le cadre d’une résidence de six mois au TGP pour l’écriture de Quand tu es là rien d’autre ne compte. La pièce, interprétée par la Troupe Éphémère, est mise en scène par Jean Belfortin en mai 2019.

Pierre Pradinas

Pierre Pradinas crée la compagnie du Chapeau Rouge en 1978 à Avignon avec un groupe de comédiens. Il choisit et met en scène les pièces qu’elle produit. Baptisé du nom d’une rue d’Avignon où une salle de danse transformée en théâtre accueille ses créations, le collectif se fait connaître en France et à l’étranger. De 1985 à 1987, Pierre Pradinas dirige le Centre dramatique régional de Picardie. De 1992 à 1998, le Chapeau Rouge est en résidence au Théâtre La Piscine de Châtenay-Malabry. De 2002 à 2014, Pierre Pradinas est directeur du Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin. Il y met en scène notamment Fantômas revient de Gabor Rassov, Maldoror d’après Lautréamont, 29 degrés à l’ombre et Embrassons-nous Folleville ! de Labiche, Les Amis du Président d’Alain Gautré, Ubu Roi d’Alfred Jarry, Des biens et des personnes de Marc Dugowson et Oncle Vania d’Anton Tchekhov. Parallèlement, il monte Le Mariage forcé de Molière au Studio de la Comédie-Française. Revenu en compagnie en 2015, il met en scène en 2016 La Cantatrice chauve d’Eugène Ionesco (nomination de Romane Bohringer pour le Molière de la meilleure actrice en 2017), tournée en France et à l’étranger (Festival international Shanghai 2019), puis L’Occupation d’Annie Ernaux avec Romane Bohringer et Christophe « Disco » Minck au Théâtre de l’Œuvre en 2018, tournée nationale en 2019.

Florence Vignon

Après sa sortie de l’ENSATT, Florence Vignon exerce un temps le métier de comédienne au théâtre, sous la direction de Jean Bollery, Gilles Kneuzé, Hervé Tougeron, Olivier Py… Ainsi qu’au cinéma et à la télévision, sous celle de Krzysztof Kieslowski, Stéphane Brizé, Claude Goretta, Alain Tasma. Dés ses débuts, elle se dirige en parallèle vers l’écriture, d’abord pour la scène où elle adapte Maupassant ou Proust, puis rapidement pour le cinéma. Sa rencontre avec Stéphane Brizé marque un tournant dans son parcours. Le réalisateur lui confie le rôle principal de son premier long métrage, Le Bleu des villes, dont elle co-signe également le scénario. lls collaborent par la suite pendant plusieurs années sur de nombreux projets. Elle travaille parallèlement aussi bien comme consultante que comme scénariste avec entre autres, la réalisatrice iranienne Sépideh Farsi, Claude Mouriéras, Laurence Ferreira Barbosa, Lévon Minassian, Filippo Meneghetti… Elle obtient le Bayard du meilleur scénario à Namur en 2008 pour Le Fils de l’épicier, d’Éric Guirado, ainsi que le César de la meilleure adaptation en 2010 pour Mademoiselle Chambon, de Stéphane Brizé, elle est une nouvelle fois nommée pour le César du meilleur scénario original en 2013, pour Quelques heures de
printemps du même réalisateur, et leur adaptation d’Une vie, d’après Maupassant, obtient le prix Louis Delluc en 2016. Après un premier court-métrage, Le Premier pas (avec Claire Nadeau et Catherine Vinatier), Florence Vignon s’apprête à réaliser son premier long métrage. Elle travaille actuellement pour Arte et Kwai productions, à l’adaptation du roman américain Esprit d’hiver de Laura Kasischke. Une mini-série qui sera réalisée par Cyril Mennegun, le réalisateur de Louise Wimmer.