Grande salle
13 Boulevard de Strasbourg 75010 Paris
  • Danse
  • Musique

La Danse du Soleil

Geneva Camerata, David Greilsammer, Juan Kruz Díaz de Garaio Esnaola
Privilège Mélomane
  • [Danse]
  • [Musique classique]

Sur scène, trente musiciens dansent et jouent par cœur deux grands chefs-d’œuvre orchestraux : la Suite du Bourgeois Gentilhomme de Lully et la 40e Symphonie de Mozart. Ils accueillent à leurs côtés, le danseur et chorégraphe Juan Kruz Díaz de Garaio Esnaola. Ensemble, ils nous emmènent à travers un périple bouleversant, qui débute dans la lumière avec la grâce de la musique de Lully et finit dans le tourment et la passion de l’une des dernières œuvres de Mozart. Poignant, hypnotique et saisissant, ce nouveau spectacle chorégraphique invite à un voyage mystique entre la vie et la mort, à travers les thèmes de la mémoire, de la perte, de l’espoir et de l’abandon.

Privilège Mélomane

J’en profite

Programme

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) : Le Bourgeois Gentilhomme – Suite orchestrale
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Symphonie n°40 en sol mineur

Distribution

Juan Kruz Díaz de Garaio Esnaola – Chorégraphie et danse
Geneva Camerata – Orchestre
David Greilsammer – Direction

Dans les médias

Un modèle d’innovation

The New York Times

Un vrai miracle

Écho Magazine

Une surprise inattendue qui dépasse toutes les attentes.

Opera +

Galerie photo

Biographie

Geneva Camerata

Constitué de musiciens exceptionnels de la jeune génération, le Geneva Camerata présente une programmation éclectique et aventureuse, allant du baroque à la création contemporaine, en passant par le jazz, le rock, l’électro et les musiques du monde. Reconnu comme l’un des or­chestres les plus audacieux d’aujourd’hui, GECA crée également de nombreux spec­tacles insolites alliant musique, danse, théâtre et arts visuels.

Dernièrement, GECA a présenté plusieurs projets pluridisciplinaires hors norme, tels que La Symphonie du Mirage avec Yoann Bourgeois et La Danse du Soleil avec Juan Kruz Díaz de Garaio Esnaola – une perfor­mance qui a été sacrée par le New York Times comme « l’un des meilleurs specta­cles de l’année dans le monde classique ». L’orchestre a également collaboré avec les plus grands artistes de la scène interna­tionale, tels qu’Emmanuel Pahud, Gautier Capuçon, Patricia Kopatchinskaja, Tigran Hamasyan, Richard Galliano, Isabelle Ad­jani, Sophie Marceau et Marie-Claude Pi­etragalla.

Parallèlement à ses concerts à Genève, l’or­chestre effectue de nombreuses tournées et se produit dans des lieux prestigieux, comme la Philharmonie de Berlin, la Elb­philharmonie de Hambourg, le Théâtre des Champs-Élysées à Paris, le Montreux Jazz Festival, le Arts Center de Séoul, le Musashino Hall à Tokyo, la Sala São Paulo et le 92Y à New York. Paru chez Sony Clas­sical et loué par la presse internationale, le premier album du Geneva Camerata, Sounds of Transformation, présente un voy­age musical singulier avec le pianiste jazz Yaron Herman.

David Greilsammer

Reconnu comme l’un des pianistes et chefs d’orchestre les plus audacieux de sa génération, David Greilsammer est passionné par les projets novateurs, la création contemporaine et les passerelles entre les arts et les cultures.
Paru chez Naïve, son dernier album en solo, Labyrinth, a reçu plus de dix récompenses internationales et a été encensé par la presse qui l’a décrit comme « radical », « courageux » et « épatant ». Ses autres albums récents, parus chez Sony Classical, ont été primés par le New York Times à de nombreuses reprises.

Acclamé également pour ses interprétations des œuvres de Mozart, David Greilsammer a créé l’événement en interprétant, en une journée marathonienne, l’intégrale des sonates pour piano, et plus récemment en
dirigeant depuis son piano les vingt-sept concertos de Mozart, dans le cadre de neuf concerts consécutifs.

Directeur musical et artistique du Geneva Camerata, David Greilsammer s’est produit comme chef et soliste avec le BBC Philharmonic, le San Francisco Symphony, le Philharmonique de Radio France, le Tokyo Metropolitan
Symphony, l’Orchestra Verdi di Milano et l’Orquesta Sinfónica Nacional de México. Ses récitals en solo, présentant toujours des programmes éclectiques et surprenants, ont été donnés au Concertgebouw d’Amsterdam, au Lincoln Center de New York, au Kennedy Center de Washington, au Wigmore Hall de Londres et au Théâtre de la Cité Interdite à Pékin.

Juan Kruz Díaz Garaio Esnaola

Danseur, chorégraphe, metteur en scène et musicien, Juan Kruz Díaz de Garaio Esnaola est né à Legazpi, au Pays basque espagnol. Artiste éclectique, engagé et courageux, il ne cesse de partir à la recherche de nouveaux modes d’expression, en créant des passerelles inédites entre le monde de la danse et d’autres formes d’art.

Juan Kruz Díaz de Garaio Esnaola a fait ses études de musique ancienne au Conservatoire Supérieur de Musique de San Sebastián et à l’Académie de Musique Ancienne d’Amsterdam. Après une formation de contre-ténor, il se sent attiré par la danse et travaille avec de célèbres chorégraphes et danseurs, tels que Pieter Scholten, Emio Greco, Arthur Rosenfeld, Luc Dunberry et Lloyd Newson.

Repéré par la célèbre chorégraphe allemande Sasha Waltz, il devient, en 1996, membre de sa prestigieuse compagnie de danse à Berlin. Dans le cadre de son travail au sein de la compagnie de Sasha Waltz, il monte, en tant qu’assistant-chorégraphe, plusieurs créations, ainsi que des spectacles de grande envergure qui feront le tour du monde.

Suite à ces expériences, Juan Kruz Díaz de Garaio Esnaola commence à créer ses propres chorégraphies. En 2000, il crée The Rest of You, en collaboration avec Luc Dunberry, ainsi que My Dearest… My Fairest, en collaboration avec Joanna Dudley. Il reçoit ensuite une commande de l’Akademie für Alte Musik Berlin, pour la création d’une nouvelle œuvre chorégraphique basée sur Les Quatre Saisons de Vivaldi. La première mondiale de cette pièce, donnée au Radial System de Berlin, a été ovationnée par le public et louée par la presse.

Considéré aujourd’hui comme l’une des voix les plus originales et audacieuses de l’univers de la danse contemporaine, Juan Kruz Díaz de Garaio Esnaola est également professeur invité à la Folkwang Universität der Künste à Essen. Son nouveau spectacle, La Danse du Soleil, en collaboration avec le Geneva Camerata, est donné cette saison en tournée dans de nombreuses villes, à travers l’Europe et aux États-Unis.