La Piccola Scala
13 Boulevard de Strasbourg 75010 Paris
  • Danse
  • Performances

Embrase-moi

Kaori Ito et Théo Touvet
Embrase-moi, Confidences parlées et dansées
  • [AuxArmesDanseurs]

Dates

mardi 22 décembre La Piccola Scala
lundi 11 janvier La Piccola Scala
mardi 12 janvier La Piccola Scala

Kaori Ito et Théo Touvet rendent hommage à toutes celles et ceux qu’ils ont aimés et qui les ont « préparés » à d’autres amours. Créant à deux voix, ils livrent sans fausse pudeur à la manière d’un journal de bord leur « anatomie » amoureuse. Fragments de lettres de rupture, promesses vaines, déclarations, mots d’amour, composent ce corpus enflammé. Une expérience émotionnelle.

« Je rencontre dans ma vie des millions de corps ; de ces millions je puis en désirer des centaines ; mais, de ces centaines, je n’en aime qu’un. »
Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux

« D’abord séparé en deux groupes de spectateurs dans des espaces différents, nous proposons à chacun d’être le confident du vécu amoureux et sexuel de l’un de nous deux. En vous parlant sans retenue de nos histoires sentimentales à travers nos premières expériences amoureuses, nous cherchons à nous dévoiler le plus possible pour établir avec vous un contact authentique et partager sincèrement une tranche de vie. Vous allez peut être entendre une lettre de rupture, les phrases d’amour qui nous ont marquées, les promesses que nous avons faites en vain à nos ex., ou encore les reproches que nous avons reçus. Nous explorons également nos tabous, nos cicatrices et nos blessures en vous racontant des endroits intimes de nos corps.
Afin de poursuivre cette mise à nu de nos êtres poussés dans leurs retranchements, les deux groupes guidés se rejoignent ensuite et nous nous risquerons alors à rendre nos invités témoins de la rencontre charnelle de nos mains, de nos bouches, puis de toute l’étendue de nos corps, lors d’une chorégraphie tendrement délicate et attentionnée autant que brutale. »
Kaori Ito et Théo Touvet

Distribution

Un spectacle de et avec Kaori Ito et Théo Touvet
Collaboration à la chorégraphie
Gabriel Wong
Régie générale Adrien Maury

Production

Direction de production : Améla Alihodzic Administration de tournée : Laura Terrieux
Production : Compagnie Himé dans la cadre d’une carte blanche du Festival Antigel (Suisse) Coproduction: Ménagerie de Verre dans le cadre du Studiolab (France) Avec le soutien de Flux Laboratory (Suisse), de l’ADC de Genève (Suisse) et de Jean Guizerix.
La compagnie Himé reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour l’ensemble de ses projets. La compagnie est soutenue par le Ministère de la culture – DRAC Ile de France, par la Région Ile-de- France et le Département du Val-de-Marne.
Kaori Ito est artiste associée à̀ la MAC de Créteil, au Centquatre à Paris et en compagnonnage artistique avec KLAP Maison pour la danse.

Partenariat

Galerie photo

Biographies

Kaori Ito

Née à Tokyo, Kaori Ito étudie le ballet classique dès l’âge de 5 ans avec Maître Syuntoku Takagi. Á 18 ans, elle est reconnue comme meilleure jeune danseuse et chorégraphe par le critique Ryouiti Enomoto. En 2000, elle part aux États-Unis pour intégrer la section danse de l’Université Purchase de l’État de New York. Elle y étudie les techniques de Graham, Cunningham, Limon et Horton. De retour au Japon, elle obtient, en 2003, un diplôme de sociologie et d’éducation à l’Université de Saint-Paul à Tokyo. La même année, elle obtient une bourse et repart à New York dans le cadre du Programme d’Étude International pour les Artistes du gouvernement japonais. Elle étudie à l’Alvin Ailey Dance Theater.
Kaori Ito a été interprète pour Philippe Decouflé, Angelin Preljocaj, Alain Platel, Sidi Larbi Cherkaoui et James Thierrée avant de se lancer elle-même dans l’aventure chorégraphique dans le cadre de collaborations, avec Aurélien Bory ou Olivier Martin Salvan, ou pour sa propre compagnie Himé.
Elle réalise également des vidéos, des peintures et collabore régulièrement au théâtre avec notamment Édouard Baer et Denis Podalydès. En 2015, elle reçoit le prix Nouveau talent chorégraphie de la SACD et est nommée chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Théo Touvet

Dès l’enfance, Théo se jette corps et âme dans le trombone, la gym, la voltige équestre, la danse, l’alpinisme, le dessin et le close-up… Sa façon à lui de se mettre en jambes et de se préparer à des études scientifiques qui le mèneront de l’Ecole normale supérieure au Massachusetts Institute of Technology puis de Polytechnique à la NASA, pour mieux comprendre (entre autre) les volcans ou les courants glacials de l’Antarctique. Ce spécialiste de la physique des fluides change alors de milieu et on le retrouve un an plus tard en spécialité roue Cyr au Centre national des Arts du Cirque après son passage à l’École nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois et avant de rejoindre le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris.
Théo a depuis co-écrit des spectacles avec David Lescot (Les Glaciers grondants, sur le dérèglement de la planète et du couple), avec Kaori Ito (Embrase-moi, sur leurs histoires sentimentales, amoureuses et sexuelles), et a créé en écriture au plateau avec Olivier Letellier (La Nuit où le jour s’est levé, sur la rencontre d’une jeune femme et d’un nouveau-né, ainsi que Rêv’errance) et avec Christine Bastin (L’Infiniment dedans, sur une extrême attention à l’autre et au monde). Après son solo (Existe en ciel, sur un doute métaphysique), il se concentre à présent sur l’espace et le temps, la matière et le vide, la vie et la mort.