La Scala
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
  • Théâtre

Dans la luge d’Arthur Schopenhauer

de Yasmina Reza
mise en scène Frédéric Bélier-Garcia
Carte blanche à Yasmina Reza
  • [Théâtre]

Jouée dans le monde entier, l’oeuvre de Yasmina Reza ne cesse de séduire le public du théâtre et les amoureux de la littérature. Depuis sa première pièce en 1987, Conversations après un enterrement, qui connut un succès immédiat, elle peaufine un style très singulier qui n’a d’autre but que de pourfendre, sur un mode aussi espiègle que lucide, la douleur et l’ennui, les deux meilleurs ennemis du bonheur humain que décrivait le philosophe allemand Schopenhauer dans Aphorismes sur la sagesse dans la vie. Dans la luge… est une nouvelle preuve de cet acharnement. Ici, Ariel Chipman est un universitaire qui a enseigné toute sa vie Spinoza, donc une vision optimiste de l’existence. Mais sa vie ordinaire a fini par le convaincre de la vanité de cette vision. Le voici donc entraîné « dans la luge de Schopenhauer » qui avait lui une vision pessimiste de notre humanité. Un texte brillant de Yasmina Reza, servi par un quatuor de comédiens exceptionnels : Yasmina Reza elle-même, dans le rôle de Nadine Chipman, qui raconte à son ami Serge Othon Weil (Jérôme Deschamps) le triste état de son mari, Ariel Chipman (André Marcon) dont le sort est placé entre les mains d’une psychiatre (Christèle Tual, magnifique Frosine ce printemps dans L’Avare, de Molière, mis en scène par Ludovic Lagarde à L’Odéon-Théâtre de l’Europe).

« Un espace, et pas n’importe lequel », par Yasmina Reza

« Tandis que j’écrivais Dans la Luge d’Arthur Schopenhauer, au départ sans autre destination qu’une publication littéraire, l’idée m’est venue que ce texte aussi pouvait faire l’objet d’une création théâtrale. Je l’ai fait lire à Frédéric Bélier-Garcia qui m’a fortement encouragée en ce sens. En 2006, Lucien Attoun nous a ouvert les portes du Théâtre Ouvert. Frédéric m’a proposé d’interpréter Nadine Chipman et nous avons joué le texte dans la scénographie de Jacques Gabel, avec André Marcon, Maurice Bénichou et Christèle Tual. Le spectacle a suscité un grand enthousiasme. Pendant des années nous avons rêvé de le reprendre. Mais il fallait un espace, et pas n’importe lequel. Le dispositif bi-frontal, le podium long et étroit, la proximité acteurs/spectateurs étant liés à la magie de l’objet. Ce fut une immense joie lorsque Frédéric Biessy m’a proposé de recréer La Luge… à La Scala et d’inaugurer pour ainsi dire la scène dessinée par Richard Peduzzi. Une combinaison qui nous oblige et rend la perspective d’autant plus excitante que Jérôme Deschamps nous rejoint pour interpréter le personnage de Serge Othon Weil. Par ailleurs, j’ai été très touchée lorsque l’équipe du théâtre m’a offert d’habiter le lieu pour quelques semaines, notamment avec André Marcon pour une lecture d’Heureux les heureux, et aussi en réunissant autour d’Hammerklavier les grands jeunes pianistes contemporains et les comédiennes qui à un titre ou un autre comptent dans ma vie. »

Distribution

avec Yasmina Reza, Christèle Tual, Jérôme Deschamps et André Marcon
mise en scène Frédéric Bélier-Garcia
scénographie Jacques Gabel

Production

Le Quai Centre dramatique national des Pays de la Loire à Angers, spectacle créé au Quai, du 15 au 27 octobre 2018

Coproduction

La Scala Paris – Les Petites Heures

Dans les médias

Auréolée d'une réputation internationale, l'auteur d'Art est l'une des plus grandes dramaturges contemporaines

Igor Hansen-Love, 18 novembre 2017, L'Express

Frédéric Bélier-Garcia fait magnifiquement entendre cette partition savante. (...) Yasmina Reza prend un malin plaisir à s'incarner dans son écriture en se glissant avec jubilation dans le désespoir frivole du personnage.de Nadine Chipman tandis qu'André Marcon s'accorde avec génie à la soudaine crise de sénilité dont souffre Ariel, son mari. Jérôme Deschamps est tout bonnement inouï dans le rôle de Serge Othon Weil. (...) Christèle Tual s'avère la plus folle des quatre en psychiatre paranoïaque.

Patrick Sourd, 26 octobre 2018, Les Inrocks

Galerie photo

Biographies

Yasmina Reza

Traduite dans le monde entier et jouée sur les plus grandes scènes internationales, Yasmina Reza a publié pour le théâtre : Conversations après un enterrement, La Traversée de l’hiver, L’Homme du Hasard, Art, Trois versions de la vie, Une pièce espagnole, Le dieu du carnage, Comment vous racontez la partie et Bella Figura.
Elle a écrit les récits et romans Hammerklavier, Une Désolation, Adam Haberberg, Dans la luge d’Arthur Schopenhauer, Nulle part, L’Aube, le soir ou la nuit, Heureux les heureux (Prix du journal le Monde), Babylone (Prix Renaudot 2016), et réalisé en 2010 le film Chicas.
Ses oeuvres ont reçu de nombreux prix dont le Laurence Olivier (UK), deux Tony Award (USA) ainsi qu’un César pour l’adaptation de Carnage avec Roman Polanski.

Les livres Dans la luge d’Arthur Schopenhauer et Hammerklavier sont disponibles aux éditions Albin Michel et Folio.

Frédéric Bélier-Garcia

Après avoir étudié et enseigné la philosophie de 1991 à 1995, en France et aux États-Unis, Frédéric Bélier-Garcia devient conseiller artistique à la Comédie-Française et au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Il signe sa première mise en scène en 1999 sur une pièce de Max Frisch, Biographie : un jeu. Suivront Un garçon impossible, de Petter S. Rosenlund à la Comédie-Française, L’homme du hasard, de Yasmina Reza… Il crée ensuite la première pièce de Marie NDiaye, Hilda, qui reçoit le Grand Prix du Syndicat de la critique en 2002. Avec sa compagnie Ariètis, il monte Un message pour les coeurs brisés, de Gregory Motton, au Théâtre de la Tempête (2000) et Une nuit arabe, de Roland Schimmelpfennig, au Théâtre du Rond-Point à Paris (2002), affirmant ainsi son goût pour le théâtre contemporain européen. De janvier 2002 à décembre 2005, il est metteur en scène associé au Théâtre National de Marseille-La Criée où il alterne créations, ateliers de formation et interventions. Il y produira des textes de Jon Fosse et de Schnitzler ainsi qu’un opéra contemporain, Verlaine Paul, de George Boeuf et Franck Venaille. Reprenant son indépendance, il créera en France La chèvre ou qui est Sylvia ?, d’Edward Albee au Théâtre de la Madeleine, et une première fois Dans la luge d’Arthur Schopenhauer, de Yasmina Reza, à Théâtre Ouvert en 2006. Au cinéma, Frédéric Bélier-Garcia est co-scénariste des films de Nicole Garcia, Place Vendôme, L’Adversaire, Selon Charlie et Un balcon sur la mer. Il a aussi travaillé avec Brigitte Rouän, Éric Rochant… Il signe aussi des mises en scène d’opéra, comme celle de Traviata, de Verdi, à Orange (2009). En 2007, il est nommé directeur du Centre Dramatique National Pays de la Loire à Angers. Il y revisite des classiques de Musset, Kleist, Feydeau, Tchekhov, Molnár, Hanokh Levin, et sert les écritures d’aujourd’hui comme celle de Marie NDiaye. Le Nouveau Théâtre d’Angers étant devenu Le Quai Centre dramatique national Angers Pays de la Loire, il en assure la direction et crée L’Histoire du Soldat, de Stravinski et Ramuz, Honneur à Notre Élue, de Marie NDiaye (2016-2017) puis La Tragédie de Macbeth, de Shakespeare et Dans la luge d’Arthur Schopenhauer (2018). En 2019, il créera Retours, de Fredrik Brattberg.

A télécharger