Grande salle
13 Boulevard de Strasbourg 75010 Paris
  • Musique

Dancing in Your Head(s) – La Galaxie Ornette

Orchestre National de Jazz
  • [AuxArmesMusiciens]
  • [Jazz]
  • [Orchestre]

Dates

vendredi 13 novembre Grande salle

L’Orchestre national de jazz s’installe à La Scala Paris ! À l’occasion de la nomination de Frédéric Maurin, directeur artistique de l’ONJ, La Scala Paris propose Dancing in Your Head(s), autour de l’oeuvre d’Ornette Coleman. « La musique est un rythme et sans rythme, il n’y a pas de vie. » Par ces mots simples, Ornette Coleman résumait lui-même le fondement de sa quête musicale : une manifestation de la joie pure du son et du rythme. Porté par un orchestre électrique articulé autour d’une puissante section de soufflants et d’une rythmique acérée où se mêlent savamment solistes affranchis et musiciens aguerris aux pupitres, Dancing in Your Head(s) revisite des morceaux empruntés à différentes périodes créatrices d’Ornette Coleman.

Programme

Ornette Coleman
Feet Music (Including Open to the Public)
Jump Street
City Living
Good Old Days (Including Mob Job & Street Woman)

Eric Dolphy
Something Sweet, Something Tender

Julius Hemphill
Dogon A.D.

Ornette Coleman
Lonely Woman
Kathelin Gray

Tim Berne
Loose Ends

Ornette Coleman
Theme from a Symphony (Including Macho Woman)

Sortie de l’album Dancing in Your Head(s)  le 21 août 2020 (ONJ Records – L’Autre Distribution)

Distribution

Frédéric Maurin – Direction artistique, guitare électrique
Fred Pallem – Orchestration
Jean-Michel Couchet – Saxophones alto et soprano
Anna-Lena Schnabel – Saxophone alto, flûte
Julien Soro – Saxophone ténor
Fabien Debellefontaine – Saxophone ténor, flûte
Morgane Carnet –  Saxophone baryton
Fabien Norbert – Trompette, bugle
Susana Santos Silva – Trompette
Mathilde Fèvre – Cor
Daniel Zimmermann – Trombone
Judith Wekstein – Trombone basse
Pierre Durand – Guitare électrique
Bruno Ruder – Fender rhodes
Sylvain Daniel – Basse électrique
Rafaël Koerner – Batterie
Erwan Boulay – Son façade
Guillaume Jay – Son retours
Leslie Desvignes – Lumières

Production

Orchestre National de Jazz

Avec le soutien de

Partenariat

logo France musique

Galerie photo

Biographie

Orchestre National de Jazz

L’Orchestre National de Jazz a été créé en 1986, sous l’impulsion de Jack Lang, par le ministère de la Culture, pour affirmer dans un geste politique fort sa volonté de reconnaissance du jazz et d’une production musicale dont la richesse ne cesse de s’étendre. 
Cette institution prestigieuse et unique en son genre, qui a fêté ses 30 ans en 2016, a fait naître depuis sa création 12 projets d’orchestres portés, le temps de leur mandat, par 11 directeurs musicaux et artistiques successifs, a accueilli près de 180 solistes dans ses rangs et produit 30 albums, sans compter les invitations à de nombreux artistes internationaux. 
À travers son histoire, l’ONJ a amplement participé de cette légitimation institutionnelle et culturelle du jazz, en offrant un vaste panorama de la création française, comme il a été et reste un symbole fort à l’étranger. Aujourd’hui, l’Orchestre National de Jazz est en charge d’un projet aux missions d’intérêt général élargies (création, diffusion, action d’éducation artistique et culturelle, accompagnement de l’émergence, valorisation du patrimoine…), dont la mise en œuvre implique une grande ouverture et un partage de l’outil au service du secteur du jazz et de sa diversité.

Frédéric Maurin

Nommé pour un mandat de quatre ans (Janvier 2019 – Décembre 2022) à la direction artistique de l’Orchestre National de Jazz, le compositeur et guitariste Frédéric Maurin, qui s’est brillamment distingué durant 14 ans à la tête de l’ensemble Ping Machine — unanimement reconnu comme l’une des références de la scène jazz européenne —, inaugure la douzième aventure artistique de l’ONJ.
Pour ce dernier, il a conçu un projet de grande ouverture se traduisant par une politique active de commandes et de collaborations qui explorent la création d’aujourd’hui, avec des compositeurs et compositrices aux esthétiques singulières, des artistes invités, mais aussi des personnalités issues d’autres champs du spectacle vivant. 
Les programmes phares du mandat de Frédéric Maurin se déclinent ainsi en un hommage à la grande figure du jazz Ornette Coleman sur des arrangements de Fred Pallem, une composition collective pour orchestre et quatre voix accompagnée sur scène d’une création vidéo, une carte blanche à la pianiste Eve Risser et, en partenariat avec l’Ircam, une quête de l’expérimentation sonore assistée par ordinateur, imaginée avec le saxophoniste et compositeur américain Steve Lehman.
Un mandat marqué également par la création, pour la première fois dans l’histoire de l’ONJ, de spectacles dédiés au jeune public notamment un conte musical autour du mythe de Dracula et une adaptation pour marionnettes de The Adventures of Greggery Peccary de Frank Zappa.
Chaque programme de l’ONJ favorise l’expérimentation des formes et des formats grâce à un grand orchestre à géométrie variable, intergénérationnel, composé de musiciennes et de musiciens français et étrangers. Des castings spécialement adaptés à chaque répertoire pour permettre une plus grande variété d’instrumentation sur les différents programmes et accueillir au sein de l’ONJ un plus grand nombre d’artistes.
Par ailleurs, Frédéric Maurin initie au cours de son mandat l’Orchestre des Jeunes de l’ONJ. Cet ensemble inédit réunit des élèves issus d’écoles de musique ou de conservatoires et les anciens directeurs de l’ONJ, pour travailler à la réinterprétation des répertoires de l’orchestre depuis sa création, avec l’ambition de transmettre et de valoriser l’incroyable richesse musicale produite depuis plus de 30 ans par cette formation unique et ses déclinaisons.
Espace privilégié de création, d’expérimentation, de rencontres multiples, mais aussi de valorisation du patrimoine, l’ONJ sous la direction artistique de Frédéric Maurin porte aujourd’hui un projet ambitieux aux missions d’intérêt général élargies, à travers un partage de l’outil au service du jazz et de sa pluralité.
Un nouveau et passionnant chapitre s’écrit !