La Scala
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
  • Musique

Aux Armes, Contemporains ! #4

Philippe Manoury par Jean-François Heisser et Jean-Frédéric Neuburger
Week end musical
  • [Musique contemporaine]

Dates

samedi 22 septembre

La musique sans cesse en évolution, en métamorphose permanente de Philippe Manoury fascine par son lyrisme chatoyant, par sa générosité et sa luxuriance. Son oeuvre pour piano témoigne de ses préoccupations formelles et artistiques. Le jeune et brillant Jean- Frédéric Neuburger donnera la première parisienne des « 6 études pour piano ». Le pianiste Jean- François Heisser, autre interprète fidèle de Philippe Manoury, proposera pour La Scala Paris la deuxième sonate pour piano, « Veränderungen ».

« Je l’imagine comme une oeuvre d’un seul tenant et non comme une série de variations. En ce moment, je m’intéresse particulièrement au phénomène des résonances multiples que l’on peut produire sur un piano. Lorsque l’on libère certains marteaux des cordes, le son disparaît par paliers successifs, comme s’il était caché par d’autres résonances. Cette composition se situe aussi dans ma longue collaboration avec le pianiste Jean-François Heisser pour qui j’ai écrit “La ville” et pour qui je compose actuellement “Terra Ignota” ».

Philippe Manoury, à propos de la sonate « Veränderungen »

Distribution

Jean-François Heisser, piano
Jean-Frédéric Neuburger, piano

Avec le soutien de

Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal de la saison musicale de La Scala Paris

La Scala Paris est soutenue par la Sacem dans le cadre de la programmation Aux Armes, Contemporains !

Galerie photo

Programme

Veränderungen, deuxième sonate pour piano, Jean-François Heisser
6 études pour piano
, Jean-Frédéric Neuburger
A Kurtag pour 4 mains, Jean-François Heisser et Jean-Frédéric Neuburger

Biographies

Jean-François Heisser

« Artiste complet », l’expression prend tout son sens avec Jean-François Heisser, pianiste, chef d’orchestre et pédagogue. Héritier de Vlado Perlemuter, Henriette Puig-Roget et Maria Curcio, il a lui-même enseigné le piano de 1991 à 2016 au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Parmi ses disciples, on peut citer Bertrand Chamayou et Jean-Frédéric Neuburger avec lesquels il entretient une relation de grande complicité musicale. Soliste, il joue sous la direction des plus grands chefs tels que Janowski, Tilson-Thomas, Segerstam, Krivine, Mehta, Plasson ou Roth avec, entre autres, le London Symphony Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de Paris, le Bayerischer Rundfunk, l’Orchestre National de France, Les Siècles… Il se produit beaucoup en récital avec une prédilection pour Beethoven (Sonates, Variations Diabelli etc..), Brahms, Chopin, le répertoire espagnol (Albéniz, Falla, Granados, Mompou) et bien sûr les grands compositeurs français d’hier et aujourd’hui. Outre les grands concertos et les pièces majeures du répertoire pianistique, il a beaucoup défendu les œuvres du XXe siècle et la création contemporaine.

Jean-Frédéric Neuburger

Né en 1986 à Paris, Jean-Frédéric Neuburger s’impose rapidement comme un des plus brillants musiciens de sa génération. Il rejoint le Conservatoire national supérieur de musique de Paris d’où il ressort muni de cinq premiers Prix en 2005. Finaliste remarqué au Concours international Long-Thibaud en 2004, il commence par se concentrer sur sa carrière de pianiste et devient rapidement un interprète demandé et reconnu pour l’extrême variété de son répertoire, de Bach aux compositeurs du XXIe siècle. Il joue avec bon nombre des plus prestigieux orchestres au mondeet travaille avec des chefs d’orchestre de renommée mondiale tels que Lorin Maazel, Michael Tilson Thomas, Ingo Metzmacher, et Pierre Boulez, avec qui il a collaboré étroitement sur la composition de la « Deuxième Sonate pourpiano ». En juin 2012 il donne la première mondiale du concerto pour piano Echo-Daimonon, de Philippe Manoury, avec l’Orchestre de Paris dirigé par Ingo Metzmacher Parmi les grandes dates à venir, deux concerts pour la saison d’ouverture de la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre de Paris et Dohnanyi. Depuis 2009, Jean-Frédéric Neuburger est professeur au Conservatoire de Paris où il enseigne à la Classe d’accompagnement.

Philippe Manoury

Philippe Manoury commence la musique vers l’âge de 9 ans et présente très tôt ses premières compositions à Gérard Condé qui le présente à Max Deutsch, élève d’Arnold Schœnberg à Vienne au début du XXème siècle. Il suit ses cours à l’École Normale de Musique de Paris, puis au CNSMD de Paris où il emporte le premier prix de composition et d’analyse. En 1981, il est invité à l’IRCAM en qualité de chercheur. Depuis cette époque, il ne cessera de participer, en tant que compositeur ou professeur, aux activités de cet Institut. Il y développe, en collaboration avec le mathématicien Miller Puckette, des recherches dans le domaine de l’interaction en temps-réel entre les instruments acoustiques et les nouvelles technologies liées à l’informatique musicale. De ces travaux naîtra un cycle de pièces interactives pour différents instruments.
Successivement, Philippe Manoury est responsable de la pédagogie au sein de l’Ensemble InterContemporain, professeur de composition et de musique électronique au CNSMD de Lyon, compositeur en résidence à l’Orchestre de Paris, responsable de l’Académie Européenne de Musique du Festival d’Aix-en-Provence. Philippe Manoury participe régulièrement aux principaux festivals et concerts de musique contemporaine (Royan, La Rochelle, Donaueschingen, Londres…). Il a obtenu de nombreux prix tout au long de sa carrière, et ses oeuvres sont publiées au sein du groupe Universal par les Editions Durand.