La Scala
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
  • Musique
  • Théâtre

Carole Bouquet et Gaspard Dehaene 


de Yasmina Reza
lecture-piano de « Hammerklavier »
Carte blanche à Yasmina Reza
Lectures-concerts - "Hammerklavier" de Yasmina Reza

Mise à jour : Carole Bouquet est remplacée par Yasmina Reza pour la lecture-piano Hammerklavier de ce soir, jeudi 15 novembre.

Publié en 1997, le texte Hammerklavier, de Yasmina Reza, raconte la fascination de son père pour la célèbre sonate de Beethoven et pour la musique en général. À mi-chemin entre le journal intime, le récit autobiographique rêverie et le portrait mélodieux, Hammerklavier a enthousiasmé la critique et les lecteurs lors de sa publication. De nombreux extraits ont été choisis par Yasmina et six comédiennes qui, toutes, ont un lien avec elle et ses œuvres. Ils sont proposés en « lectures-piano ». Six jeunes pianistes français, parmi les plus brillants de leur génération, joueront l’adagio de la Sonate n° 29 en si bémol majeur dite Hammerklavier et la Sonate opus 27 n° 1 de Ludwig van Beethoven, et la Sonate en La majeur, de Franz Schubert.

Chaque soir, un nouveau duo sur la scène de La Scala Paris…

Ce soir, le texte est dit par Carole Bouquet, accompagnée au piano par Gaspard Dehaene.

Distribution

Carole Bouquet, lecture
Gaspard Dehaene, piano
Yasmina Reza, mise en espace

Production

 La Scala Paris – Les Petites Heures

Avec le soutien de

Mécène principal de la saison musicale de La Scala Paris

Galerie photo

Biographies

Carole Bouquet

Carole Bouquet s’inscrit en philo à la Sorbonne mais intègre rapidement le Conservatoire supérieur d’art dramatique de Paris. Là, elle est remarquée par Buñuel, qui la fait tourner dans « Cet obscur objet du désir » (1977), variation sensuelle autour de « La Femme et le pantin », dans lequel elle partage le rôle féminin principal avec Angela Molina. James Bond girl dans « Rien que pour vos yeux » aux côtés de Roger Moore en 1981, elle incarne la Mort en personne dans « Buffet froid » de Bertrand Blier. La jeune actrice exerce un fort pouvoir de fascination qu’elle met au service de cinéastes singuliers comme Werner Schroeter, Jean-François Stévenin ou Enki Bilal. En 1985, elle est nommée  au César du Meilleur second rôle pour « Rive droite, rive gauche » avec Gérard Depardieu, qu’elle retrouvera à l’occasion de « Trop belle pour toi ». Bertrand Blier offre à l’égérie de Chanel un rôle qui lui vaut le César de la Meilleure actrice en 1989. Refusant d’être perçue comme une icône, Carole Bouquet joue sur tous les registres. Elle se prête également aux séries télévisées et mène une carrière théâtrale où elle incarne de grands rôles du répertoire de Racine comme « Phèdre » en 2002, mise en scène de Jacques Weber, « Bérénice » en 2008, mise en scène de Lambert Wilson, et ceux du théâtre contemporain comme avec « Home », de David Storey en 2015 ou « Dispersion », de Harold Pinter, mise en scène de Gérard Desarthe en 2016.

Gaspard Dehaene

Lors de la création à 20 ans, d’« Une page d’éphéméride », de Boulez, « Le Monde » saluait en Gaspard Dehaene « un jeune pianiste à l’explosivité racée »… Né en 1987, il a déjà un brillant parcours de concertiste, en soliste comme en musique de chambre. Lauréat du Prix Pro Musicis 2015, artiste Spedidam, de nombreux festivals  prestigieux le sollicitent : Bagatelle, Orangerie de Sceaux, La Baule, Perros-Guirec, La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron… Il se produit aussi à l’étranger, en Europe comme à Pékin. En septembre 2017, il fait ses débuts au Japon, avant de s’envoler pour New York, invité par le Musée Guggenheim. Sa discographie, riche de plusieurs albums, est saluée chaleureusement par la presse : « Il tient l’auditeur en haleine par un sens poétique profondément émouvant », « lyrisme, beauté de son, un délice musical…» Nature secrète et rayonnante, son engagement passionné touche l’auditoire à chaque concert.

A télécharger