La Scala
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
  • Musique
  • Théâtre

Bulle Ogier et Nathanaël Gouin


de Yasmina Reza
lecture-piano de « Hammerklavier »
Carte blanche à Yasmina Reza
Lectures-concerts - "Hammerklavier" de Yasmina Reza

Publié en 1997, le texte Hammerklavier, de Yasmina Reza, raconte la fascination de son père pour la célèbre sonate de Beethoven et pour la musique en général. À mi-chemin entre le journal intime, le récit autobiographique rêverie et le portrait mélodieux, Hammerklavier a enthousiasmé la critique et les lecteurs lors de sa publication. De nombreux extraits ont été choisis par Yasmina et six comédiennes qui, toutes, ont un lien avec elle et ses œuvres. Ils sont proposés en « lectures-piano ». Six jeunes pianistes français, parmi les plus brillants de leur génération, joueront l’adagio de la « Sonate n° 29 en si bémol majeur » dite Hammerklavier et la Sonate opus 27 n° 1 de Ludwig van Beethoven, et la Sonate en La majeur, de Franz Schubert.

Chaque soir, un nouveau duo sur la scène de La Scala Paris…

Ce soir, le texte est dit par Bulle Ogier, accompagnée au piano par Nathanaël Gouin.

 

Distribution

Bulle Ogier, lecture
Nathanaël Gouin
, piano
Yasmina Reza, mise en espace

 

Production

La Scala Paris – Les Petites Heures

Avec le soutien de

Mécène principal de la saison musicale de La Scala Paris

Galerie photo

Biographies

Bulle Ogier

Bulle Ogier débute au théâtre avec la troupe de Marc’O, figure de l’avant-garde théâtrale et sera dans toutes ses créations de 1961 à 1967.

En parallèle de sa carrière théâtrale, Bulle Ogier se lance dans le cinéma. Elle devient l’actrice fétiche de Jacques Rivette et tourne dans la plupart de ses films : L’amour fou en 1969, Out 1, Duelle, Paris s’en va, Le pont du nord, La bande des quatre ou encore Ne touchez pas la hache en 2007 aux côtés de Guillaume Depardieu et Jeanne Balibar. Elle tournera également pour son compagnon, le réalisateur Barbet Schroeder dans La vallée, référence de la culture hippie, Maîtresse et Tricheurs. Mais c’est le film d’Alain Tanner, La salamandre qui l’a fait connaître du grand public. Bulle Ogier collabore aussi avec Marguerite Duras pour les films, Des journées entières dans les arbres, Le Navire Night et Agatha et les lectures illimitées. Elle tourne également pour des réalisateurs de talent tels que Claude Lelouch dans Mariage, Rainer Werner Fassbinder dans La troisième génération ou Claude Chabrol dans Au coeur du mensonge.

Sa performance dans Vénus beauté de Tonie Marshall lui vaut une nomination au César du meilleur second rôle en 2000. Les années 2000 sont d’ailleurs très fécondes pour l’actrice qui est à l’affiche de Belle toujours de Manoel De Oliveira , un hommage à Belle de jour de Bunuel, Faut que ça danse! de Noémie Lvovsky ou encore Passe-passe de Tonie Marshall en 2008. En 2011, elle reçoit le Molière de la comédienne dans un second rôle pour sa performance dans Rêve d’automne, mise en scène par Patrice Chereau.

Nathanaël Gouin

Figurant parmi les jeunes pianistes les plus prometteurs de sa génération, soliste et chambriste recherché, Nathanaël Gouin se produit en Europe, en Asie, ou encore aux États-Unis. Invité à donner des concerts dans des salles prestigieuses telles que la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris, la Cité de la Musique, le palais des Beaux-Arts de Bruxelles ou encore la salle Rameau à Lyon, ainsi que des  festivals tels que la Roque d’Anthéron et les Folles Journées, Nathanaël Gouin cultive un répertoire large et curieux. En 2016, l’enregistrement du « Concerto pour piano et orchestre », d’Édouard Lalo, avec l’Orchestre symphonique de Liège placé sous la direction de Jean-Jacques Kantorow (Label Outhere) reçoit les meilleures critiques. Le magazine « Classica » le place par ailleurs parmi les pianistes à suivre de la jeune génération. Un album solo « Liszt » est publié par le Label Mirare en septembre 2017. Nathanaël Gouin commence l’étude du piano et du violon à l’âge de 3 ans. Formé au Conservatoire de Toulouse et de Paris, à la Juilliard School de New York, mais également aux Hochschule für Musik de Freiburg et de Munich ainsi qu’à l’Académie musicale de Villecroze, il fut artiste en résidence à la Chapelle musicale Reine Elizabeth de Belgique auprès de Maria Joao Pires, qui le présente ainsi au public dans le cadre du projet « Partitura », concept qui allie différentes générations de musiciens dans le partage de la scène. 

A télécharger