Grande salle
13 Boulevard de Strasbourg 75010 Paris
  • Musique

Aux Armes, Contemporains ! #5 : Les ÎLES

Benoît Menut
Une traversée, de la mer d'Iroise aux Caraïbes. Carte Blanche au compositeur Benoît Menut.
Week-end musical
  • [AuxArmesMusiciens]
  • [Musique contemporaine]

Dates

lundi 12 octobre Grande salle

Les ÎLES, deuxième disque monographique du compositeur Benoît Menut, paraît chez Harmonia Mundi. Il s’agit d’une invitation à un voyage musical inédit entre Bretagne et Caraïbes. Le compositeur nous livre un opus original, en dehors des sentiers battus de la musique « contemporaine »… Cette musique aussi exigeante qu’accessible à tous, lyrique, rythmée, évocatrice, est conçue pour créer et accompagner ce voyage, en lien avec les poètes, la nature, sa beauté, sa fragilité.

 » Je voulais suspendre le temps au mât frêle de l’esquif, devenir compagnon de sirène, quitter ce monde pour faire corps avec la matière. En ce soir qui coule, je m’offre à l’océan.”

Kenavo
Benoît Menut

Programme

L’Oiseau Didariel, Étude-Statue n°5 pour piano

Quantaseize mélodies pour soprano, violon, violoncelle et piano
(Dominique Lambert, Quanta, Éditions de l’île bleue, Paris, 2020)

Quanta 1. Sables poussés par le vent
Quanta 2. Je tiens la corde
Quanta 3. Îles, hosties de la déesse

Iroise, deux traversées pour violoncelle

Ar Mor (la mer)
Ar Douar (la terre)

Quanta, seize mélodies pour soprano, violon, violoncelle et piano

Quanta 4. Marée basse
Quanta 5. Son siliceux
Quanta 6. La corde symétrique

Qui donc, qui donc…, pour soprano prenant des castagnettes et violoncelle
(Aimé Césaire, Cadastre, Éditions du Seuil, Paris, 1961)

Paroles d’îles, pour soprano et piano
(Aimé Césaire, Ferrements, Éditions du Seuil, Paris, 1960)

Canto per Matteo, pour violon seul

Quanta, seize mélodies pour soprano, violon, violoncelle et piano

Quanta 7. Estran, κρατερ
Quanta 8. Le son de mon crayon
Quanta 9. Mers cambriennes

Duo Les Îles, pour violon et violoncelle

Belle-Île

Quanta, seize mélodies pour soprano, violon, violoncelle et piano

Quanta 10. Je suis les acridiens
Quanta 11. Baryum, rhodium
Quanta 12. Vagissements

Duo Les Îles, pour violon et violoncelle

Ouessant

Quanta, seize mélodies pour soprano, violon, violoncelle et piano

Quanta 13. Voyage
Quanta 14. Démembré, je plonge
Quanta 15. Mort et mal enterré
Quanta 16. Syllogisme final

Distribution

Emmanuelle Bertrand – violoncelle
Maya Villanueva – soprano

Ensemble Syntonia
Stéphanie Moraly – violon
Patrick Langot violoncelle
Romain David – piano

Production

Sequenza

Avec le soutien de

 

Partenariat

logo France musique

Galerie photo

Biographie

Benoît Menut

“De l’énergie en sons, portée par du sens” : c’est ainsi que le compositeur Benoît Menut aime à définir son travail. Il se passionne pour le lien étroit entre musique et mots, ces derniers étant une source d’inspiration permanente, tant dans sa musique vocale qu’instrumentale. Le simple rythme d’un vers, d’un mot ou d’une tournure de phrase peut être à l’origine d’une idée créatrice.
Grand Prix SACEM 2016 de la musique symphonique (catégorie jeune compositeur) et lauréat des fondations Banque Populaire (2008) et Francis et Mica Salabert (2014), Benoît Menut compose en 2018
Fando et Lis d’après la pièce de Fernando Arrabal pour l’Opéra de Saint-Étienne ce qui lui vaut le Prix Nouveau Talent de la SACD 2019 et le Prix Charles Oulmont 2019.
Il poursuit depuis une trajectoire théâtrale de plus en plus prononcée, tant pour le jeune public (
Stella et le Maître des souhaits, opéra créé à la Philharmonie de Paris en 2020 et Symphonie pour une Plume créée pour l’Orchestre symphonique de Bretagne en 2016 et reprise par l’Orchestre national d’Île-de-France) que pour tous les publics (La Légende de Saint Julien l’Hospitalier, d’après Gustave Flaubert, Le Petit Garçon qui avait envie d’espace d’après Jean Giono).
Cet attrait se matérialise aussi par des collaborations avec des ensembles vocaux renommés tels que Musicatreize, la Maîtrise de Radio France, la Maîtrise Notre-Dame de Paris, Les Cris de Paris, Les Discours, etc. Comprenant plus de 120 opus, son catalogue embrasse toutes les formes d’expression musicale et fait de lui l’un des compositeurs français les plus en vue de sa génération. La musique de chambre, en particulier l’écriture pour les instruments à cordes, tient une place bien particulière dans son travail.
Né à la pointe ouest de l’Europe occidentale, cet ancien élève du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris fut éveillé à la tradition par le compositeur Olivier Greif et poursuit aujourd’hui son chemin singulier avec entre autres des œuvres inspirées par les écrivains Christian Bobin et Pascal Quignard. Il veille à marier l’exigence d’une écriture lyrique et structurée, et une sincère volonté de rester proche du public et des interprètes, comme une sorte de “metteur en scène” des émotions. Sa musique est éditée aux Éditions musicales Artchipel.