La Scala
13 Boulevard de Strasbourg
75010 Paris
  • Arts du cirque
  • Théâtre

5es Hurlants

Raphaëlle Boitel
Cie L'Oublié(e)
  • [nouveau cirque]

Dates

jeudi 4 juillet
vendredi 5 juillet
samedi 6 juillet
dimanche 7 juillet
mardi 9 juillet
mercredi 10 juillet
jeudi 11 juillet
vendredi 12 juillet
samedi 13 juillet
dimanche 14 juillet
mardi 16 juillet
mercredi 17 juillet
jeudi 18 juillet
vendredi 19 juillet
samedi 20 juillet
dimanche 21 juillet

7 fois à terre, 8 fois debout ! Cinq circassiens de cultures et de nationalités différentes, tout en puissance et en fragilité, s’envolent, glissent, tombent, se redressent et recommencent, encore et encore. En interrogeant le rapport de chacun à leur agrès – fil, danse-acrobatie, jonglage, sangles, cerceau –, Raphaëlle Boitel questionne avec poésie le quotidien de ces artistes et dessine les équilibres fragiles au cœur de leur art. Dans un travail chorégraphique millimétré, 5es Hurlants est un hommage au cirque et aux valeurs qu’il représente. Comment la persévérance rend possible l’impossible. Une parabole métaphorique de la vie dans laquelle la force de se relever incarne la rage de vivre, seul ou ensemble… Dans une atmosphère de clair-obscur, c’est beau comme du Verdi, émouvant comme du Bach, dont on entend passer les notes ailées.

Distribution

conception, mise en scène Raphaëlle Boitel

avec Tristan Baudoin, Salvo Cappello, Alejandro Escobedo, Clara Henry, Loïc Leviel, Nicolas Lourdelle, Julieta Salz

collaboration artistique, scénographie et lumière Tristan Baudoin
musique originale Arthur Bison
régie plateau Nicolas Lourdelle
régie son Arthur Bison
constructions Silvère Boitel
aide à la création son et lumière Stéphane Ley, Hervé Frichet
costumes Lilou Hérin

Production

Cie L’Oublié(e) – Raphaëlle Boitel avec le précieux soutien de l’Académie Fratellini, la SPEDIDAM et la région Occitanie

Coproduction

Tandem Doua-Arras – Scène nationale / Douai, Le Grand-T – Théâtre de Loire-Atlantique / Nantes, La Brèche Cherbourg – Pôle national des arts du cirque / Normandie, L’Agora – Pôle national des arts du cirque / Boulazac Aquitaine, Le Grand R – Scène nationale de La Roche-sur-Yon, avec l’aide du Carré Magique – Pôle national des arts du cirque en Bretagne (Lannion)

Dans les médias

À travers la répétition de leur quotidien de circassiens, ils s'interrogent sur les questions de danger, d'équilibre, d'éternel recommencement… Ils glissent, tombent, se relèvent, réinventent un monde. Avec son goût pour les ambiances baroques et les mises en scène théâtrales, Raphaëlle Boitel a concocté une création pleine de souffle.

Télérama

Une réflexion pleine de sensibilité sur l’équilibre et le déséquilibre, la chute et la persévérance. Car, c’est avant tout la vie qui s’exprime par le biais de cette succession de tableaux performatifs, poétiques, chorégraphiques, climatiques. Et quand une jeune artiste effectue dans les airs de vertigineuses arabesques, aidée en cela par les tractions conjuguées du reste de la troupe, la beauté d’une forme de communion se mêle à la prouesse technique de l’exercice. C’est finalement ça, "5es Hurlants". Des moments d’espoirs et de difficultés partagés qui, à travers l’exigence du cirque, laissent entrevoir nos vies dans ce qu’elles ont d’incertain, de fragile et de grand à la fois.

La Terrasse - Manuel Piolat Soleymat

Ici, sans un mot, avec le langage des corps, on nous parle de création artistique avec la belle et noble inspiration d’un cirque traditionnel qui aurait des velléités d’émancipation, un léger souffle de comédie italienne prompt à colorer la vie, quelques nuances de cet expressionnisme allemand qui touche au plus profond des coeurs. Avec des numéros magiques, une lumière, une musique et une chorégraphie aux petits oignons, Raphaëlle Boitel et ses personnages, unis dans une même inlassable aventure humain, ont régalé un public qui n’a pas boudé son plaisir.

Courrier de l'Ouest

Galerie photo

Biographies

Raphaëlle Boitel

Raphaëlle Boitel naît en 1984, elle commence le théâtre à l’âge de 6 ans. Repérée par Annie Fratellini, elle intègre en 1992 l’École Nationale des Arts du Cirque Fratellini. De 1998 à 2010, elle travaille avec James Thierrée et s’illustre dans La Symphonie du Hanneton et La Veillée des abysses. Parallèlement à ces 13 années de tournées, elle est interprète au théâtre, au cinéma, dans des films télévisés (elle est dirigée par Marc Lainé, Lisa Guédy, Graham Eatough en Écosse, Luc Meyer, Coline Serreau, Jean-Paul Scarpitta…), elle participe à des évènements (Jean-François Zygel), tourne dans des vidéos clips, et s’illustre sur de longues périodes dans différents cabarets à New York, Miami, Londres… En 2012, elle travaille sous la direction d’Aurélien Bory pour Géométrie de caoutchouc, fonde sa propre compagnie, et travaille sur ses premières créations personnelles. En 2013, elle mettra en scène son premier spectacle Consolations ou interdiction de passer par dessus bord, avec trois artistes de l’Académie Fratellini, et chorégraphie l’Opéra Macbeth à la Scala de Milan, mis en scène par Giorgio Barberio Corsetti. En 2014, elle crée L’ Oublié(e), spectacle grande forme de « cirque théâtre ». En 2015, 5es Hurlants qui rend hommage au cirque. Peu après, elle chorégraphie l’Opéra La Belle Hélène au Théâtre du Châtelet, mis en scène par Giorgio Barberio Corsetti et Pierrick Sorin. En 2017, elle écrit et interprète un solo forme courte La Bête Noire, métaphore de son passé de contorsionniste. Cette année-là, elle chorégraphie également l’opéra baroque Alcione à L’Opéra comique, mis en scène par Louise Moaty et dirigé par Jordi Savall.

Tristan Baudoin

Tristan Baudoin a grandi dans un milieu artistique. Passionné d’arts plastiques, à 17 ans il commence à travailler dans les techniques de spectacle. Il se forme principalement en lumière et techniques de plateau. Il multiplie les expériences en spectacle vivant, télévision, événementiels. À partir de 1998, il concentre ses activités sur le théâtre, la musique, la danse, et privilégie les créations, en travaillant avec de nombreux artistes de la région Toulousaine. En 2004, il rencontre Aurélien Bory et rejoint la Cie 111, avec laquelle il s’engage complètement et dont il devient le référent plateau pendant 10 ans. Il y développe ses connaissances en scénographie, machinerie, vols ou en robotique, en pilotant le robot industriel de Sans Objet. En 2011, il rencontre Raphaëlle Boitel et décide de l’accompagner dans ses créations. Il collabore avec elle dans la conception, la scénographie, la lumière et la régie technique sur l’ensemble de ses projets artistiques.

Arthur Bison

Arthur Bison commence à travailler à 19 ans en tant qu’assistant studio pour Dan Levy, compositeur de musique de film et de danse et membre fondateur du groupe The Do. Entre 2006 et 2013, il participe notamment à l’enregistrement du film Darling, et des albums primés A Mouthful et Both Ways Open Jaws. Il suit le groupe en tournée comme technicien et régisseur. En parallèle, il commence à collaborer avec la chorégraphe Johanna Levy en 2008, composant et enregistrant la musique pour ses pièces Hotel Mind (2008), After (2014) et Twist (2016). Il rencontre Raphaëlle Boitel en 2011 et a depuis écrit et enregistré la musique de ses spectacles L’Oublié(e) (2014), 5es Hurlants (2015) et travaille maintenant sur son dernier projet La Chute des Anges (2018).

Nicolas Lourdelle

Nicolas Lourdelle sort diplômé en décembre 2000 de la 12e promotion du CNAC, interprétant La Tribu Iota mis en piste par Francesca Lattuada, avec les spécialités en acrobatie au mât chinois et au fil de fer. La même année, il participe à la création de la compagnie Baro d’Evel Cirk avec laquelle il jouera dans trois spectacles. En 2006, il rencontre David Bobée, Cie Rictus et travaille sur trois de ses créations. À la même époque et jusqu’à aujourd’hui, il effectue des reprises de rôle dans différentes créations d’Aurélien Bory, Cie 111. C’est là qu’il rencontre Raphaëlle Boitel et Tristan Baudoin. À partir de 2009, parallèlement à sa carrière d’artiste, il se forme et se perfectionne aux techniques d’accroches et de cordiste. Depuis, il intervient au Pôle national des arts du cirque d’Amiens, devient référent au Zénith d’Amiens, travaille avec des sociétés de rigging et accompagne artistes, metteurs en scène et chorégraphes sur les questions d’accroches et de sécurité. En 2017, il rejoint Raphaëlle Boitel sur l’opéra Alcione et travaille aujourd’hui avec elle dans un rôle mêlant ses capacités artistique et techniques.

Lilou Hérin

Lilou Hérin est une habituée des plateaux et des tournées. Depuis 1998, elle travaille principalement comme costumière et accessoiriste. En 2006, elle reçoit avec Victoria Chaplin le Molière pour les costumes de La Symphonie du Hanneton avec qui elle collabore ponctuellement sur ses créations. Jusqu’en 2012, elle participe à la création de tous les spectacles de James Thierrée, qu’elle quitte pour accompagner Raphaëlle Boitel dans ses créations. Depuis L’ Oublié(e), parallèlement à son travail pour les costumes, elle rejoint le plateau en tant qu’interprète.