Education

GRAND ORAL À STRASBOURG – SAINT-DENIS

Parcours pédagogique anticipateur,
grâce au soutien de la Région Île-de-France

Jeune structure conçue par l’un des tout premiers scénographes français, Richard Peduzzi, située au cœur du Paris populaire, à Strasbourg-St Denis, auteur d’une programmation à la fois exigeante et généreuse, la Scala de Paris est l’un des acteurs culturels les mieux placés pour répondre au défi qui attend les lycéens en 2020-2021 : le nouveau baccalauréat, et notamment le « grand oral » que devront passer tous les candidats. Cette épreuve est un rendez-vous majeur pour notre système scolaire.

Il ne fait pas de doute que dans la préparation de ce grand oral, qui prend forme dès cette année en classe de première et de seconde, les structures artistiques et culturelles, notamment les théâtres, sont appelées à jouer un rôle décisif.

La Scala a donc décidé de se mettre dès cette année à l’ouvrage pour aider les élèves et les professeurs dans cette perspective, leur ouvrant, par la pratique artistique et l’aide au projet pédagogique, un lieu nourricier et bienveillant, où l’on puisse en pleine confiance et sans inhibition s’entraîner à la prise de parole, aussi bien artistique que citoyenne.

Le projet propose en alternance rendez-vous à la Scala et interventions artistiques en établissement. Il offre l’apport de grands professionnels du théâtre, de la musique, et de la pratique pédagogique. Il débouche sur une restitution finale, où la magnifique scène de la Scala sera pour un jour la maison artistique des lycéens.

La capacité d’accueil prévue est de 30 élèves par établissement, pour chacun des trois lycées partenaires. La répartition de cet effectif et son articulation avec le projet d’établissement sont laissés à la décision des équipes pédagogiques.

Grâce au soutien de la Région Île-de-France, sont offertes :

  • les places des trois spectacles proposés
  • les interventions artistiques en établissement.

La Scala assure en outre les deux masters-classes et le lien pédagogique.

Restent à la charge de l’établissement les frais de déplacement des élèves et de professeurs pour se rendre à la Scala lors des master-classes et des spectacles.

Les élèves de toutes les classes de l’établissement partenaire ont priorité de réservation pour les autres spectacles de la saison.

Les établissements partenaires sont conviés à co-construire avec la Scala l’avenir du projet pour les années ultérieures.

Novembre-décembre 2019 : J'ai des doutes

En établissement : rencontre avec l’équipe pédagogique de la Scala 

Accueil à la Scala, découverte du théâtre, des coulisses, de la régie

 

27 novembre, 14h – 17h
Préparation de la MASTER-CLASS de Richard PEDUZZI : rencontre inter-établissements

Richard Peduzzi, après avoir étudié la sculpture et la peinture, choisit la carrière de scénographe. Il devient l’un des tout premiers décorateurs de théâtre, mais aussi de cinéma,  de la seconde moitié du XXe siècle. Sa collaboration avec Patrice Chéreau, à partir de 1968, (Combat de nègre et de chien de Koltès aux Amandiers de Nanterre en 1983, le célèbre Ring de Bayreuth de 1976 à 1980) sont dans toutes les anthologies de théâtre. Après avoir travaillé dans les plus grands théâtres, à la Scala de Milan, à l’Opéra Garnier dont il a supervisé la restauration, au Louvre, au Musée d’Orsay, Richard Peduzzi a dirigé l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs (1990-2002) et l’Académie de France à Rome (2002-2008). Mais c’est avec la Scala de Paris qu’il accepte, pour la première fois, d’être le directeur artistique de la reconstruction intégrale d’un théâtre. On lui doit le fameux « bleu Scala »

 

Pistes pédagogiques : Apprentissage de l’enquête documentaire, de la conduite et de la transcription d’interview.

Projection du film Scala ouvre-toi, sur l’histoire et la renaissance de La Scala de Paris.

 

Spectacle 1 : J’ai des doutes François Morel d’après Raymond Devos

« C’est une étrange entreprise que celle de faire rire les honnêtes gens. » (Molière)

Pistes pédagogiques : Comique et humour. Comique au théâtre vs comique du  seul en scène.

Janvier-février 2020 : La Loi des prodiges

15 janvier, 14h – 16h
MASTER-CLASS de Richard PEDUZZI

Richard Peduzzi répond aux questions des jeunes lycéens reporters.

Il est possible d’assister à cette rencontre sur réservation auprès de Françoise Gomez  f.gomez@lascala-paris.com 

 

– À la Scala : Spectacle 2 : La Loi des prodiges de François DE BRAUER

– En établissement et en salle de répétition à La Scala Paris 

Deux séances de pratique artistique de 1h30
Comment faire vivre un personnage, à l’oral ?

 

Mars-avril 2020 : Du bout des doigts

– À la Scala : Spectacle 3 : Du bout des doigts, de Gabriella Iacono et Grégory Grosjean

Deux séances de pratique artistique de 1h30
1er, 2 et 3 avril  (le matin au lycée, l’après-midi en salle de répétition à La Scala Paris)
– Initiation au théâtre gestuel.
– Comment faire vivre une histoire ?
– Atelier de nano-danse filmée

Avril-mai 2020 : Les voix de la musique

– À la Scala : MASTER-CLASS de Rodolphe BRUNEAU-BOULMIER

Les voix de la musique, du piano à la radio et au théâtre

Pianiste, compositeur, conférencier, Rodolphe Bruneau-Boulmier travaille à France Musique depuis 2006, où il a produit plusieurs séries d’émissions ? Depuis 2014, il anime « En Pistes ! » en duo avec Emilie Munera. En 2016, il crée le premier festival de musique du Louvre-Lens : «  Muse & Piano ». Titulaire de plusieurs Premiers Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, il dote depuis deux ans la Scala d’une programmation musicale prestigieuse et audacieuse. Il est directeur artistique de la Fondation Banque Populaire.

mai-juin 2020 : Scène ouverte, restitution au plateau

« Ma Scala » : prise de parole artistique et ludique des trois groupes, restituant leur expérience individuelle et collective et croisant leur regard.

 

Temps d’échanges professionnels entre enseignants et équipe de la Scala.

Évaluation paritaire, et co-construction de la suite (pour un éventuel projet CREAC à partir de 2020-2021).

L’équipe pédagogique

L’équipe pédagogique, côté lycées, réunit les professionnels suivants, sans exclure d’autres collaborations en cours d’année.

– Académie de CRÉTEIL : Lycée Auguste Blanqui à Saint-Ouen

– Académie de PARIS : Lycée Paul Bert (14e )

– Académie de VERSAILLES : Lycée Jeanne d’Albret à St-Germain en Laye.

 

Ces lycées volontaires ont en commun :

  • d’avoir développé un dynamisme culturel, notamment en théâtre s’efforçant d’exercer sur l’ensemble de l’établissement un rayonnement attractif ;
  • d’avoir déjà été spectateur la Scala et d’en connaître la ligne de programmation.

Tous souhaitent, grâce au projet, accroître le rayonnement de l’activité artistique et culturelle à toute la population de leur établissement.

C’est pourquoi la perspective du « grand oral » qui attend chaque futur candidat au baccalauréat a paru à la fois rassembleuse, et importante à aborder grâce à la pratique théâtrale et à la fréquentation active du spectacle vivant, en lien avec les autres arts et disciplines.

Les élèves bénéficiaires seront clairement « investis » d’un rôle d’ambassadeur artistique et culturel, appelés à témoigner de manière rayonnante et entraînante, au sein de leur établissement, sous les formes graphiques, rédactionnelle, et/ou numérique de leur choix.

Au-delà de la question de l’art et des artistes, ce projet a donc également pour objectif de sensibiliser les lycéens à des questions sociales et citoyennes de vivre ensemble. La collaboration des arts, des lettres et de la philosophie, la contribution à la nouvelle dominante : « Humanités », qui associe Lettres et sciences humaines, y sera recherchée. Parmi les élèves ambassadeurs, la contribution des lycéens de lycée professionnel, l’implication d’un internat de la réussite, l’apport de la mutualisation inter-établissements seront recherchées.

 

Par la promotion de la pluridisciplinarité et le dialogue entre différentes formes d’art, l’esprit de dialogue et de collaboration actif au sein de la structure, la Scala se présente comme une unité à taille humaine particulièrement propice à créer chez tous les publics un sentiment de bien-être et de légitimité à être là, dont l’École de la confiance souligne le facteur décisif dans la réussite des jeunes. Ce qui n’empêche pas la Scala d’être une leçon d’architecture et de scénographie contemporaines « à ciel ouvert »

La restitution prendra la forme d’une « scène ouverte » en fin de saison, sur le plateau de la Scala, au cours de laquelle les trois groupes pourront chacun présenter la libre restitution de leur expérience sous le titre flexible de : « Ma Scala ».

La participation active du public global des trois établissements sera auparavant recherchée, par tous les moyens numériques mis à la disposition des élèves par les établissements (blogs, interviews et reportage sur le site de l’établissement, classes en réseau, ENT régional, etc.).

Les groupes pourront ainsi bénéficier gratuitement des équipements de pointe du théâtre et des compétences du personnel hautement qualifié. La représentation sera gratuite et ouverte aux proches, enseignants, scolaires, ainsi qu’au public régulier de La Scala Paris, dans la limite des places disponibles (priorité aux établissements bénéficiaires).

 

L’évaluation a dessein d’être innovante, et d’associer les experts de la Région Ile-de-France. Un premier niveau, traditionnel, est naturellement celui des exercices écrits et oraux mis en place par les professeurs pour former au baccalauréat, et aux épreuves orales de celui-ci.

Un second niveau, innovant, associera les équipes pédagogiques des trois établissements en un réseau de réflexion sur les critères non chiffrés de la réussite, et sur leur formalisation en termes de compétences et de conseil personnalisé.

Contacts

Suivi pédagogique à la Scala : Françoise Gomez et Marina Toutain

f.gomez@lascala-paris.com et m.toutain@lascala-paris.com